Pas parler de Lydie Salvayre

   Prix Goncourt 2014, Pas parler de Lydie Salvayre m’a surtout attiré pour la magnifique couverture en édition limitée de chez Points. Des poches soignés et mis en valeur, je trouve l’initiative vraiment sympa ! Bien sûr, le résumé m’a intrigué d’autant que le livre place son histoire durant une partie de l’histoire espagnole difficile, à savoir la guerre civile de 1936 dont découlera l’arrivée au pouvoir de Franco avec la dictature qui suivit. Je pense que cet épisode historique tend à être minimisé ou occulté par la montée du nazisme et du fascisme en Europe. En 1936, Hitler était déjà chancelier allemand, Mussolini est le Duce en Italie et les deux pays se rapprochent dangeureusement. A sa façon l’Espagne n’échappe pas à l’instabilité politique qui s’installe sur le vieux continent. Et tout cela, nous le découvrons à travers Montse, la mère de la narratrice et autrice, et à travers un écrivain espagnol Bernanos auteur Les grands cimetières sous la lune. Deux témoins d’une époque bouleversante où la noirceur humaine va se révèler.

Lire la suite

Publicités

Les lieux sombres – Gillian Flynn

   Il y avait bien longtemps que je n’avais pas renoué avec le thriller glauque et effrayant à souhait, le tout saupoudré d’un zeste de suspense. J’avais envie de trancher sur toutes mes dernières lectures. Et j’ai opté pour Les lieux sombres de Gillian Flynn. J’ai cru un instant regretter mon choix car c’était franchement mal parti !!! Il est très rare que je laisse en plan un livre et que je ne le finisse pas, aussi les rares fois où il m’arrive de décrocher, je peine à me relancer (il en est ainsi pour Le nom du vent…) J’ai donc décidé de persévérer. Et bien m’en a pris parce que ce livre s’est révélé finalement plus sympa que ce qu’il augurait dans les 50 à 70 premières pages (oui, quand même). Ce n’est pas un « grand » thriller non plus, j’ai connu plus terrifiant et mieux mené mais il se laisse lire (oui c’est aussi très rare que je commence une chronique si négativement alors je me rattrape !!). Pour les amateurs du genre, je peux comprendre qu’il ne soit pas à la hauteur de ce qui a pu ou peut être lu à l’heure actuelle.  Et si il s’en sort à mes yeux c’est que je suis bon public et pas une assez grande fan de ce style pour être si critique que cela à son égard. Peut-être également parce que je suis sensible à la difficulté que représente le fait d’écrire, j’ai du mal à émettre un avis foncièrement négatif à l’égard d’une œuvre littéraire. Néanmoins l’histoire pêche et le livre présente clairement des faiblesses importantes quant à certains points. Pas de coup de cœur cette fois, vous l’aurez compris.

lieux sombres Lire la suite