Théâtre de cendres de Karim Berrouka

   J’avais déjà croisé par le passé la plume de Karim Berrouka, dans un recueil de nouvelles me semble-t-il. Et mon amie Linetje avait lu un livre de lui qu’elle avait trouvé plutôt hilarant. J’avais donc gardé en tête l’image d’une écriture légère et drôle.

   Et j’ai lu Théâtre de cendres, recueil de nouvelles publié chez ActuSF mis gentiment à notre disposition au format numérique pendant le premier confinement. Et là, j’ai vraiment eu le sentiment de me prendre un uppercut. Je suis restée KO après ma lecture. J’ai dévoré le recueil, enchaînant les nouvelles, naviguant sur un océan d’émotions variées mais intenses. Terriblement intenses. Pas de drôleries ou de blagues, plutôt l’horreur de la guerre, l’idiotie de l’intelligence humaine, les nouvelles sont sombres mais l’écriture lumineuse. J’ai été transportée par les mots et la féerie de l’auteur.

Ce recueil dont je vais partager la chronique dans le cadre du challenge des Lectures du Maki, est un véritable coup de cœur.

Lire la suite

Blitz – Black out de Connie Willis

   Après ma lecture enthousiasmée et enthousiasmante du roman Interférences de Connie Willis, j’ai voulu poursuivre avec un autre de ses romans, Black out premier tome d’un diptyque, sur-titré Blitz. La quatrième de couverture était prometteuse mais j’ai finalement été déçue par un roman qui traîne parfois en longueur malgré une immersion complète dans les événements de la seconde guerre mondiale.

Lire la suite

L’épée de vérité – La première leçon du sorcier de Terry Goodkind

   Une opération Bragelonne a fini par me convaincre de me lancer dans une série de fantasy extrêmement renommée – à ce qu’il paraît – : L’épée de vérité – La première leçon du sorcier de Terry Goodkind. J’avais lu des commentaires dithyrambiques à son sujet… Mais aussi d’autres plus pondérés. J’ai décidé de me faire mon avis moi-même en me lançant dans cette lecture dont je ressors… Indécise.

Lire la suite

Les illusions de Sav Loar de Manon Fargetton

   Après avoir lu de Manon Fargetton L’héritage des Rois-passeurs puis Aussi libre qu’un rêve, j’ai saisi l’occasion de retrouver sa plume en m’offrant Les illusions de Sav Loar, un roman de fantasy se déroulant dans le même univers que L’héritage des rois passeurs, croisant même l’histoire de ce dernier.

   Bon, j’ai été un peu frustrée au début, ne me rappelant pas de tous les détails de L’héritage des Rois-passeurs mais finalement cela m’est revenu au fil de ma lecture, et il s’avère que ce n’est absolument pas indispensable d’avoir lu le premier pour lire celui-ci et vice-versa. Si les deux œuvres se rejoignent à plusieurs reprises, nous permettant de profiter d’un autre point de vue sur l’histoire, elles demeurent parfaitement indépendantes l’une de l’autre. Je conseillerai néanmoins de les lire dans l’ordre chronologique, soit d’abord L’héritage et ensuite Les illusions.

   J’ai mis beaucoup de temps à terminer cette lecture mais seulement parce que j’ai refusé de l’abandonner alors que j’étais dans ma mauvaise passe (cf mes précédents articles)… J’ai aimé retrouver le style de l’autrice, me replonger dans son univers, dans les arcanes de la magie, et j’ai persévéré jusqu’au bout. Sans regrets, car j’ai beaucoup apprécié ma lecture !

Lire la suite

Les petites fées de New-York de Martin Millar

   Le résumé m’avait bien emballé, la couverture était mignonne et puis… Ça parlait de fées ! Les petites fées de New-York de Martin Millar semblait réunir des arguments de poids pour en faire un bon moment de lecture. D’ailleurs Vert, Valériane et AcrÖ s’accordent à dire que c’est un très bon livre… A côté duquel je suis sans doute passée. En effet, l’histoire rocambolesque ne m’a arraché que quelques sourires alors qu’il semblerait que l’humour soit le cœur de cet ouvrage. Chronique d’une lectrice difficile en humour…

Lire la suite

De la terre dans la bouche d’Estelle Tharreau

Je me suis plongée dans le dernier livre d’Estelle Tharreau avec beaucoup de curiosité et plaisir, gardant d’elle un bon souvenir de la lecture de son précédent ouvrage. Et je n’ai pas été déçue par De la terre dans la bouche dont je vais vous parler. Merci à la maison d’édition Taurnada pour sa confiance renouvelée !

Elsa hérite de sa grand-mère une petite cabane perdue près du village de Mont-Eloi. Elle va rapidement se rendre compte quelle n’est pas vraiment la bienvenue. Il semblerait que sa grand-mère a été mêlée à une sombre histoire qui s’est déroulée pendant la seconde guerre mondiale.

Lire la suite

Pas parler de Lydie Salvayre

   Prix Goncourt 2014, Pas parler de Lydie Salvayre m’a surtout attiré pour la magnifique couverture en édition limitée de chez Points. Des poches soignés et mis en valeur, je trouve l’initiative vraiment sympa ! Bien sûr, le résumé m’a intrigué d’autant que le livre place son histoire durant une partie de l’histoire espagnole difficile, à savoir la guerre civile de 1936 dont découlera l’arrivée au pouvoir de Franco avec la dictature qui suivit. Je pense que cet épisode historique tend à être minimisé ou occulté par la montée du nazisme et du fascisme en Europe. En 1936, Hitler était déjà chancelier allemand, Mussolini est le Duce en Italie et les deux pays se rapprochent dangeureusement. A sa façon l’Espagne n’échappe pas à l’instabilité politique qui s’installe sur le vieux continent. Et tout cela, nous le découvrons à travers Montse, la mère de la narratrice et autrice, et à travers un écrivain espagnol Bernanos auteur Les grands cimetières sous la lune. Deux témoins d’une époque bouleversante où la noirceur humaine va se révèler.

Lire la suite

Faux-semblance de Olivier Paquet

   J’ai craqué sur ce recueil de nouvelles lors de ma petite virée aux Utopiales. Je trouve la couverture magnifique quoique le dessin ait un côté désolé. Elle illustre néanmoins très bien la thématique de ce recueil qui tend à vouloir parler de moments charniers lors de catastrophes. Quatre nouvelles qui tracent d’une belle plume des moments parfois difficiles. Je vais tâcher de vous parler de chacune d’elles mais je peux d’ores et déjà vous dire qu’elles ont un point commun : l’écriture d’Olivier Paquet qui est poétique, belle et agréable à lire.

Lire la suite

La funeste nuit d’Ernest de Sébastien Perez & Benjamin Lacombe

Maêlle s’est installée dans son fauteuil face à la cheminée dans laquelle un bon feu brûle et lui réchauffe les pieds, pour vous écrire…

   C’est une lecture improvisée, de celle que vous avez grâce à votre médiathèque. Je farfouillais pour trouver Généalogie d’une sorcière de Benjamin Lacombe, sur lequel je ne parvenais pas à mettre la main. Néanmoins, durant ma recherche, je suis tombée sur La funeste nuit d’Ernest du même dessinateur avec pour acolyte Sébastien Perez. Faute de temps, je n’ai pas poursuivi mes recherches sur la sorcière et ai embarqué cet album pour enfant dont la couverture m’avait tant attiré. Je n’ai pas été déçue de cette courte – mais magnifique – lecture.

Lire la suite

Les couleurs de l’acier de K.J. Parker

   Si je devais retenir un mot pour qualifier cette lecture, ce serait « laborieuse »… Vous allez me dire que je n’ai pas la main chanceuse en ce moment et je vais finir par le croire !! En vérité, ce roman lu en format e-book sur ma Kobo présente un énorme défaut : sa mise en page. J’ai pesté, râlé, soupiré face à ce qui fut une expérience de lecture catastrophique. Pourtant, je l’ai acquis auprès de la Fnac lors de la « grosse opération » Bragelonne (qui a d’ailleurs lieu en ce moment même !) Qu’est-ce qui fut si pénible ? L’absence de marquage de transition. Je m’explique.

   Vous avez là un roman à la troisième personne dans lequel l’auteur opte pour une narration depuis plusieurs points de vue issus de personnages différents. Et bien, les paragraphes s’enchaînent sans aucun espace vous avertissant d’un potentiel changement. C’est un peu perturbant et surtout cela vous amène à un exercice assez pénible qui consiste à commencer la lecture d’un paragraphe et vous rendre compte au bout de quelques lignes que vous n’avez pas le bon personnage en tête. Vous reprenez donc la lecture de ce même paragraphe en vous remettant en place les idées. Cela rend indéniablement la lecture très laborieuse et a très certainement impacté mon plaisir de lecture. Ce qui est dommage car cela dessert une histoire au demeurant plutôt sympa et dont je vais tâcher de vous parler.

Résultat de recherche d'images pour "les couleurs de l'acier"

Lire la suite