Challenges & cie

   Début juillet, un bon moment pour faire un petit point sur les challenges en cours et à venir.

   Je me suis lancée dans le challenge 1% de la rentrée littéraire proposé par Sophie Hérisson qui prend fin en juillet 2017. Je suis parvenue à le terminer dans le délai imparti et j’ai pu faire de jolies rencontres littéraires au travers de ces différentes œuvres :

   Six livres dont cinq sont issus d’auteurs que je ne connaissais pas avant le challenge. J’ai la satisfaction à la fois d’avoir terminé le challenge et d’avoir découvert de nouveaux auteurs, ce qui était ce que je recherchais en participant.

   Pour cet été, j’ai croisé AcrÖ sur Twitter qui m’a encouragé à participer au challenge « pavé de l’été« . Au début j’avais pensé à La septième fonction du langage de Laurent Binet publié chez Grasset mais évidemment la version broché que j’ai ne comporte que 496 pages. Comme dit dans l’article de présentation du challenge, j’ai pesté ! Mais je n’étais pas sans ressource… J’ai finalement jeté mon dévolu sur les 656 pages qui composent Les chevaux célestes de Guy Gavriel Kay déjà chroniqué par la vile tentatrice AcrÖ.

   Me voilà donc embarquée dans un nouveau challenge qui va me permettre de lire un ouvrage qui m’a été prêté il y a déjà trop longtemps ! Je nettoie les étagères ! Il ne me reste plus qu’à m’y mettre ! En notant que j’ai jusqu’au 30 septembre pour terminer ma lecture et poster mon billet…

Bonne lecture à tous et bonnes vacances pour ceux qui en profitent déjà !!

Maêlle

Publicités

Guy Gavriel Kay à l’honneur !

   Il est toujours bon d’aller voir ce qui se passe ailleurs et c’est toujours plaisant de lire, échanger avec d’autres blogonautes avides de lectures diverses et variées.

  Aujourd’hui, un petit mot pour Book en Stock qui a organisé une interview de Guy Gavriel Kay dans le cadre de leur « mois de », auteur que j’ai eu l’occasion de chroniquer de nombreuses fois ainsi que Lintje. Merci aux organisateurs de nous offrir une telle opportunité de discuter avec un auteur aussi apprécié que GGK.

   Entre deux livres et/ou articles de blog, je vous invite à allez y faire un tour et à poser vos questions !!

Maêlle

Ysabel de Guy Gavriel Kay

   Dans la douceur d’une fin de journée de printemps, en Provence, là où les cigales chantent quand le beau temps devient chaleur, GGK nous emmène à la rencontre de l’Histoire. La nôtre, celle du monde, celle qui est passée, celle à venir. Laissez vous envahir par la force qui émane des ruines autour de la ville d’Aix en Provence. Une fois que vous avez vu ce bout de France à travers les yeux de l’auteur, tout change. Ca donne envie d’aller là bas et de se laisser porter par la richesse de ce pays qu’est le mien.

=> Ned accompagne son père, célèbre photographe, en Provence où celui-ci vient réaliser des clichés pour illustrer une histoire de cette région. Il ne peut rester seul au Canada, sa mère est partie en mission humanitaire. Le voilà donc à découvrir Aix en Provence aux côtés de son père mais aussi de ses assistants. Et surtout de son assistante, Mélanie, qui tente d’avoir toujours une pensée pour lui, ce qui a le don de l’exaspérer. Classique quand on est ado et qu’on a toujours quelqu’un sur le dos. Mais son quotidien va se trouver bouleverser quand il va rencontre Kate, une américaine qui fait ses études en France, et un homme inconnu dans une chapelle. Et puis Mélanie va disparaître… Autant d’événements qui vont propulser Ned dans une histoire vieille de plusieurs millénaires où il n’est pas sur d’avoir sa place.
Lire la suite

Challenge Guy Gavriel Kay

Proposé par Merkilia sur son blog à cette adresse, je m’étais inscrite au niveau 5, Le grand périple, qui consistait à lire deux séries. Ce fut chose faite avec la Tapisserie de Fionavar que j’avais déjà lu et chroniqué (de piètre façon je trouve…) sur mon ancien blog et La Mosaïque de Sarance.  Je me suis retrouvée à lire, comme vous avez pu le voir sur mon blog, La Chanson d’Arbonne, Tigane, Les lions d’Al Rassan. Ce qui m’a donné envie de m’inscrire au dernier niveau proposé par Merkillia, à savoir Le sacrifice ultime, qui consiste à lire tous les livres de l’auteur. Il me reste donc Le Dernier Rayon du soleil à (re)lire et chroniqué et Ysabel. Je vous invite à découvrir les critiques de ces livres faites par Lintje ici et ici en attendant de découvrir les miennes !

Bonne lecture et bon challenge à ceux qui participent !!

Tigane de Guy Gavriel Kay

Que feriez-vous si on vous rayait de la carte ? Si vous viviez toujours dans le même monde mais que votre pays n’aurait plus le même nom, que plus personne ne se souvient de votre pays ? Que feriez-vous si on vous ôtez vos racines, ce qui vous fait ?

Guy Gavriel Kay enchante à nouveau le lecteur au travers de Tigane, œuvre majestueuse et magique qui nous emporte dans une Italie de la Renaissance remodelée par l’auteur. Au final, on oublie que c’est l’Italie version fantaisie. On oublie car il y a plus important… Il y a Tigane.

Lire la suite

Où que souffle le vent, il pleuvra sur les Kindaths.

Mes doigts effleurent la quatrième de couverture. Ma tête s’appuie contre la vitre du train. J’ai les yeux encore pleins de larmes. Le sentiment d’être abandonnée…

Vous est-il déjà arrivé de lire 570 pages et de vous dire encore ? D’avoir terriblement envie de savoir la fin, une envie qui vous presse le cœur, qui vous obsède mais qu’en même temps vous n’avez pas envie de finir le livre, pour ne pas quitter ces nouveaux compagnons ? Je le vis régulièrement mais rarement avec autant d’intensité qu’après avoir lu Les Lions d’Al Rassan de Guy Gavriel Kay dont Lintje a fait un très bon article. D’ailleurs je m’interroge sur ce que je peux dire de plus… Mais en même temps je ne pouvais pas ne pas mettre quelque chose sur mon blog au sujet de ce livre. Peut être un merci à l’auteur qui m’a fait vivre une très belle aventure, qui m’a fait ressentir de belles émotions. Un pur bonheur. Une exaltante aventure qui nous fait sentir drôlement à l’étroit dans notre vie de tous les jours…

Lire la suite

Mosaïque d’une vie

Dans le cadre d’une challenge GGK proposé par Merkilia, je m’étais engagée à lire en plus de la trilogie de Fionavar que j’ai déjà lu il y a maintenant quelques temps, une autre « suite » à savoir La Mosaïque de Sarance qui se divise en deux tomes : Le Chemin de Sarance et Le Seigneur des Empereurs. Encore une fois je n’ai pas été déçue par cette lecture !

Comment parler de ces livres sans rien révéler de l’histoire magnifique qu’ils renferment ? Là est toute la difficulté de la critique dans ce cas là ! J’aimerai tellement vous raconter tout ce qui s’est passé, tout ce qui m’a rendu triste ou heureuse ! Mais je suis là autant pour parler du livre à ce qui l’ont déjà lu que pour en parler à des profanes de GGK. Je vais donc diviser ma critique selon les différents éléments qui composent les livres.

Lire la suite